Actualité

Métiers > Renouvellement urbain

imprimer

La Fédération des Epl était présente aux JERU

Dans le cadre des Journées de la Rénovation urbaine, organisées les 14 et 15 juin par l'Anru, la Fédération des Epl a présenté l'action déterminante des Entreprises publiques locales dans les projets de rénovation urbaine.


Ces JERU ont notamment été l'occasion pour Elisabeth Touton, présidente d'In Cité, adjointe au maire de Bordeaux et représentante de la Fédération des Epl au conseil d'administration de l'Anru, de rencontrer Maurice Leroy, ministre de la Ville, et Benoist Apparu, secrétaire d'Etat chargé du Logement afin d'évoquer les perspectives du PNRU II.

A l'occasion du débat en séance plénière sur "Investir dans les quartiers", Alain Kendirgi, directeur général de la Shema, a réaffirmé le souhait de maintenir les zones franches urbaines afin de poursuivre l'effort mené dans ces quartiers de rénovation urbaine en présentant l'ensemble des actions menées, notamment pour attirer des investisseurs privés, mais aussi en accompagnant les habitants de ces quartiers dans la création d'entreprises. Il a rappelé qu'un projet de rénovation urbaine ne connait pas de réel succès à travers une simple action sur le logement et les équipements publics, mais qu'il est réussi s'il prend en compte la mixité fonctionnelle et met l'accent sur le développement économique.

La Fédération des Epl a par ailleurs animé un stand qui a permis de rencontrer un certain nombre de chefs de projets renouvellement urbain des collectivités locales intéressés par les Epl pour mener à bien leurs projets. Le stand de la Fédération mettait par ailleurs l'accent sur trois items : copropriétés dégradés, quartiers anciens et développement économique, trois types d'actions sur lesquelles un bon nombre d'Epl se sont positionnées et qui pourraient faire partie des grandes orientations du PNRU II pour certaines d'entre elles.

Sans de vraies annonces sur le PNRU II, la conclusion de ces JERU par Gérard Hamel, président de l'Anru mais aussi membre du conseil d'administration de la Fédération des Epl, a permis de lister quelques pistes de travail :

- les copropriétés dégradées, mentionnées à plusieurs occasions et pour lesquelles l'Anah vient de recevoir une lettre de mission,

- l'intervention en outre-mer, et notamment en Guadeloupe et Martinique, pour faire disparaître du paysage les bidonvilles,

- la nécessité d'intervenir dans les quartiers sur un zonage plus large que les quartiers Anru de première génération, tout en mettant l'accent sur la problématique spécifique de l'Ile de France,

- et la nécessité d'aller plus loin dans l'intervention "sociale" et de mieux coordonner les interventions de l'Etat.


Ecrit par Hélène LE RAI - le 17.06.2011

 

 
recherche
Quoi de neuf ?
Agenda

Les rendez-vous Epl à ne pas manquer

Lire